-

Résultats 1 - 2 sur 2.
  • Aperçu rapide
    15,20 € 19,00 € -20% Disponible

    Le masque chirurgical ou à usage médical type IIR est destiné à protéger la personne qui le porte contre la transmission d’agents infectieux et les projections de liquides susceptibles d’être contaminés. Boite de 50 masquesLivraison GRATUITE sous 8 à 10 jours Commande de 2 à 60 boites Pour des quantités supérieures, merci d'adresser vos demandes à...

    15,20 € 19,00 € -20%
    Prix réduit !
  • Aperçu rapide
    47,20 € 59,00 € -20% Disponible

    MASQUE FFP2 Fabriqué en France, le masque FFP2 Paul Boyé est un moyen efficace de se protéger et de protéger son environnement contre un risque biologique. Boîte de 50 masques FFP2 (5 sachets de 10 masques). Livraison GRATUITE sous 8 à 10 jours Commande de 2 à 60 boites. Pour des quantités supérieures, merci d'adresser vos demandes à : adv2@paulboye.fr

    47,20 € 59,00 € -20%
    Prix réduit !
Résultats 1 - 2 sur 2.

Les masques de protection respiratoire de Paul Boyé : des masques fabriqués en France

Les masques FFP2 ainsi que les masques chirurgicaux Paul Boyé sont fabriqués en France, et plus précisément à Labarthe sur Lèze, près de Toulouse.

Paul Boyé est une entreprise industrielle spécialisée dans le domaine de l’uniforme et de la protection de l’homme...

Les masques de protection respiratoire de Paul Boyé : des masques fabriqués en France

Les masques FFP2 ainsi que les masques chirurgicaux Paul Boyé sont fabriqués en France, et plus précisément à Labarthe sur Lèze, près de Toulouse.

Paul Boyé est une entreprise industrielle spécialisée dans le domaine de l’uniforme et de la protection de l’homme dans des milieux extrêmes depuis 1904. Preuve de la réussite de la société, Paul Boyé est aujourd’hui fournisseur des Ministères de la Défense, de l’Intérieur et de la Santé, en France comme à l’étranger.

Notre savoir-faire nous permet de réaliser l’ensemble des étapes, de la recherche à la fabrication en série de nos produits de protection respiratoire. Ces derniers sont développés par notre département Recherche et Développement, puis testés et approuvés par des laboratoires d’expertise agréés. Vous avez ainsi la garantie que nos masques de protection faciale répondent pleinement aux normes et exigences internationales. 

Pourquoi mettre un masque de protection respiratoire ?

Les équipements de protection respiratoire jetables permettent de se protéger et de protéger autrui de certaines infections transmises dans l’air, telles que la tuberculose, la rougeole, la varicelle, la covid-19, etc. Porter un masque respiratoire permet ainsi de vous protéger contre les particules fines contaminées qui sont en suspension dans l’air, et que vous risquez donc d’inhaler.

Quand faut-il porter un masque de protection respiratoire ?

De manière générale, il est nécessaire de porter un appareil de protection uniquement quand on est malade et porteur d’un virus, ou bien quand on a été en quatorzaine, c’est-à-dire que nous sommes à risque d’avoir contracté un virus. Le port du masque permet alors de protéger les personnes à proximité du porteur.

Depuis le début de la crise sanitaire du covid-19, il est maintenant obligatoire de porter un masque de protection des voies respiratoires dans tous les lieux publics (transports, commerces, au travail, etc). Il est également conseillé dans la sphère privée.

Comment choisir sa protection individuelle des voies respiratoires ?

L’utilisation des protections respiratoires dépend de deux éléments : l’environnement dans lequel nous sommes et le niveau de toxicité de l’air ambiant.

De nos jours, le masque jetable de type chirurgical est le plus courant. Il s’agit d’un masque à usage unique composé de couches de filtres en polypropylène. Son rôle est de retenir les projections contaminées issues de l’organisme du porteur vers autrui. La protection qu’offre un masque chirurgical, par le biais de ses couches filtrantes, est donc relativement basique.

Si vous souhaitez opter pour un masque plus performant, avec un niveau de protection plus efficace, nous vous conseillons les masques filtrants qui répondent à la norme européenne EN149. Ils se catégorisent en trois classes distinctes : FFP1, FFP2 et FFP3. La différence entre ces 3 types de masque réside dans leur capacité à filtrer les particules nocives et toxiques à différents degrés.

-       Le masque FFP1 a une capacité filtrante de 80% au minimum. Il est adapté pour la réalisation de travaux de bricolage. Il permet d’éviter l’inhalation de particules solides (telles qu’un isolant) et de se protéger contre les aérosols solides et liquides les moins dangereux. 

-       Le masque FFP2 est généralement utilisé en tant que masque filtrant (filtration des poussières fines) dans le milieu médical, le milieu agricole, la verrerie, l’industrie pharmaceutique ou encore la métallurgie. De nos jours, le masque FFP2 est également utilisé pour se prémunir contre la pulvérisation de substances contaminantes telles que la grippe ou la covid-19.

-       Le masque anti-poussière FFP3 a une capacité de filtration des aérosols de 99% au minimum. Ce demi-masque est en mesure de vous protéger contre les aérosols nocifs ainsi que les fumées.

Pour information, il existe des masques FFP2 qui possèdent une valve ou une soupape. Ces éléments permettent d’améliorer le confort en permettant l’évacuation de l'air expiré. Si ce type de masque est fréquemment utilisé sur des chantiers, il est proscrit des milieux hospitaliers. Pour cause, l’air rejeté par le porteur du masque FFP2 peut mettre en danger la santé d’un patient par transmission de substances virales.

Comment porter son masque de protection respiratoire ?

Les conseils d’utilisation pour porter un masque dépendent du type de masque. Cependant, quel que soit le type de protection individuelle, il est primordial de s’assurer de l’étanchéité du masque par le biais de la barrette nasale. En effet, l’étanchéité permet de garantir la filtration des particules dangereuses par l’équipement de protection. 

Lors du port d’un masque facial, votre champ de vision reste libre afin que vous puissiez travailler en toute sécurité.

Le port du masque combiné avec des lunettes (lunettes de protection ou de vue) peut faire apparaître de la buée sur vos verres. Pour éviter ce désagrément, nous vous conseillons de mettre la monture de vos lunettes au-dessus du système de fixation fourni par la barrette nasale.

Pour plus de renseignements sur nos équipements de protection individuelle de type masque chirurgical ou masque FFP2, n’hésitez pas à nous contacter.

(Détails)